Quelles sont les personnes vivant avec moins de 660 euros par mois ?

Céline ARNOLD (DREES)

Ce dossier est extrait de « Minima sociaux et prestations sociales. Ménages aux revenus modestes et redistribution - édition 2015 », Coll. Études et statistiques, Drees, juillet.

Les prestations sociales, notamment les minima sociaux, permettent de garantir un minimum de ressources aux personnes disposant de faibles revenus. Pourtant, une partie de la population vit dans une situation que l’on peut qualifier de pauvreté monétaire extrême : en 2012, 2,3 millions de personnes (3,7 % de la population) sont pauvres au seuil de 40 % du niveau de vie médian, et ont ainsi un niveau de vie inférieur à 660 euros mensuels. La moitié d’entre elles doivent vivre avec moins de 520 euros mensuels.

Les adultes les plus pauvres sont plutôt jeunes et vivent seuls ou dans une famille monoparentale pour la moitié d’entre eux. Ils sont plus souvent immigrés et résident majoritairement dans de grandes unités urbaines sans pour autant habiter forcément dans les quartiers ciblés par la politique de la ville. Le chômage, l’inactivité et l’exercice d’une activité indépendante sont plus répandus que dans l’ensemble de la population.

Plus le niveau de vie est faible, plus la présence de personnes isolées et de jeunes adultes est forte.

Les prestations sociales représentent la moitié du niveau de vie des adultes les plus pauvres. Environ 40 % d’entre eux vivent dans un ménage ayant perçu un revenu minimum garanti au cours de l’année. Ceux qui ne sont pas couverts par un revenu minimum garanti peuvent ne pas y recourir ou ne pas y être éligibles.

Télécharger l’étude :

pdf Dossier 1 : Quelles sont les personnes vivant avec moins de 660 euros par (...) Téléchargement (1.8 Mo)

Référence : Lelièvre M., 2015, « Minima sociaux et prestations sociales. Ménages aux revenus modestes et redistribution - édition 2015 », Coll. Études et statistiques, Drees, juillet. ISBN : 978-2-11-139553-4