Trajectoires professionnelles et de santé et sorties définitives de l’emploi avant 60 ans

Trajectoires professionnelles et de santé et sorties définitives de l'emploi avant 60 ans {GIF}Les personnes sorties définitivement de l’emploi avant 60 ans connaissent des trajectoires professionnelles stagnantes peu qualifiées et sont plus exposées au cumul de pénibilités physiques que les autres personnes de 60 ans ou plus. Leur sortie de l’emploi relève plus souvent de choix contraints en lien avec la sphère professionnelle. Leurs carrières sont davantage affectées par une santé plus dégradée. Ces inégalités simultanées et cumulatives (sociales, de conditions de travail et de santé) sont d’autant plus marquées que le retrait de l’emploi intervient prématurément.

Une approche complémentaire à cette analyse descriptive est proposée dans un second article. Elle consiste à mettre à jour de grands types de trajectoires professionnelles entre 15 et 49 ans pour ensuite analyser les comportements des personnes concernées en matière d’âge et de modalités de sortie de l’emploi. Plusieurs classes d’hommes et de femmes se distinguent ainsi par une forte surexposition aux pénibilités physiques, en début, au milieu ou tout au long de la carrière. Ces parcours correspondent très majoritairement à des emplois d’ouvriers et d’employés. Ils sont associés à une dégradation marquée de l’état de santé des individus autour de 50 ans, qui les prédispose à sortir beaucoup plus souvent de l’emploi avant 60 ans.

Ces premières analyses à partir de l’enquête Santé et itinéraire professionnel 2010 ouvrent la voie à des recherches plus approfondies visant à mieux identifier le caractère interactif et dynamique des mécanismes à l’oeuvre entre trajectoires professionnelles, expositions aux pénibilités, évolution de l’état de santé et sortie de l’emploi.

Référence : Marc Collet, Nicolas de Riccardis et Lucie Gonzalez, 2013, « Trajectoires professionnelles et de santé et sorties définitives de l’emploi avant 60 ans », Dossiers Solidarité Santé n° 45, Drees, octobre

Mots-clefs : trajectoires professionnelles, sortie de l’emploi, santé, pénibilité