Les personnes âgées en institution

Jacqueline Perrin-Haynes, Joëlle Chazal, Cécile Chantel et Ida Falinower

Selon le volet « pathologies et morbidité » de l’enquête réalisée par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPA) en 2007, les résidents des EHPA souffrent de multiples pathologies.

Les trois quarts des résidents sont notamment atteints d’au moins une affection cardiovasculaire, l’hypertension artérielle étant la plus fréquente. En outre, plus de huit sur dix souffrent d’au moins une affection neuropsychiatrique, plus d’un tiers présentant un syndrome démentiel dont la maladie d’Alzheimer. La proportion de personnes souffrant de démence s’élève à 42 % dans les seuls établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Plusieurs indicateurs tendent à montrer les grandes difficultés, voire l’impossibilité pour les proches à prendre en charge
les personnes atteintes de ce type de maladie à domicile. Pour apporter un soutien accru à ces patients et à leurs aidants familiaux, un des objectifs du Plan Alzheimer 2008-2012 est le développement de places d’accueil de jour et d’hébergement temporaire dans un cadre règlementaire structuré.

Les résultats de l’enquête menée conjointement par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) en collaboration avec la DREES auprès des structures disposant de places d’accueil de jour et/ou d’hébergement temporaire pour personnes âgées dépendantes en 2009 font état de l’organisation de ces deux types d’accueil encore essentiellement proposés dans des EHPAD dont l’activité principale est l’hébergement permanent.

pdf Dossiers solidarité et santé - 22 - Les personnes âgées en institution Téléchargement (283.2 ko)