Construire sa vie avec un handicap moteur

Construire sa vie avec un handicap moteur {GIF} Les difficultés importantes ou incapacités motrices touchent un adulte de 40 à 65 ans sur dix. Ces limitations peuvent concerner les déplacements en affectant le bas du corps ou encore les fonctions de préhension et de manipulation. Parmi les 2,1 millions de personnes âgées de 40 à 65 ans ayant une limitation motrice, 250 000 souffrent de déficiences ou de problèmes de santé ayant pu causer ces limitations depuis la naissance, l’enfance ou l’adolescence. La participation à la vie sociale de ces personnes diffère de celle des autres personnes du même âge, celle-ci se construisant au cours du temps.

Les personnes âgées de 40 à 65 ans souffrant de limitations motrices et dont les déficiences sont anciennes vivent moins en couple et ont moins souvent des enfants que les personnes dont les problèmes fonctionnels sont plus tardifs. La fréquence de leurs relations familiales reste soutenue malgré un entourage plus restreint. Alors que leurs parcours de vie diffèrent, l’isolement amical touche autant les personnes dont les problèmes moteurs sont apparus tôt dans la vie que celles ayant eu des problèmes ultérieurs. Les personnes les plus isolées sont celles ayant le plus d’incapacités.

Référence : Bénédicte Mordier, 2013, « Construire sa vie avec un handicap moteur », Dossier Solidarité Santé n°38, Drees, mars.

Mots-clefs : handicap, dépendance