Ressources et accès à l’autonomie résidentielle des 18-24 ans

JPEGLe cheminement vers l’indépendance des jeunes adultes passe par l’accès à un logement autonome, mais aussi l’acquisition de ressources propres.

En 2014, les jeunes adultes de 18-24 ans résidant en France disposent de 9 530 euros de ressources individuelles en moyenne, provenant pour un tiers d’aides familiales. Les jeunes adultes qui poursuivent des études sans exercer d’activité rémunérée ont de faibles ressources individuelles : 4 390 euros en moyenne pour ceux qui résident dans le logement familial et 8 890 euros pour ceux qui l’ont quitté. Ceux en emploi la plus grande partie de l’année ont les ressources individuelles les plus élevées : 14 870 euros quand ils résident chez leurs parents et 16 470 euros pour les autres. À l’opposé, les jeunes inactifs ou au chômage la majeure partie de l’année disposent des plus faibles ressources.

Quitter le nid familial est un processus continu : fi n 2014, un jeune de 18-24 ans sur cinq se trouve dans une situation intermédiaire dans laquelle il vit à la fois dans un logement autonome et chez ses parents. 43 % des jeunes adultes ont leur propre logement, mais ils ne sont que 17 % à y résider exclusivement et à fi nancer seuls ce logement. Les parcours sont très di- érents là aussi selon leur situation d’activité : les jeunes en études, notamment ceux poursuivant des études sélectives ou supérieures, ou ceux issus des milieux favorisés, quittent souvent le domicile parental sans pour autant devenir indépendants vis-à-vis de leurs parents ; les jeunes sortis du système éducatif, eux, attendent généralement d’avoir une situation su- samment stable pour partir du logement parental de façon indépendante.

Référence : Laura Castell et Christelle Thouilleux (INSEE), Nathalie Missègue, Mickaël Portela, et Raphaëlle Rivalin (DREES), « Ressources et accès à l’autonomie résidentielle des 18-24 ans », Les Dossiers de la Drees, n°8, Drees, novembre 2016.