Un accès géographique aux soins comparable entre les personnes âgées et les autres adultes

Cette étude est extraite du rapport Comptes nationaux de la santé 2011

Cette étude montre que l’accessibilité géographique aux soins des personnes âgées de 70 ans ou plus n’apparaît pas plus faible que celle des adultes plus jeunes. Lorsqu’elles consultent le médecin généraliste, les personnes âgées de 70 ans ou plus ont en effet des temps de trajet plus faibles que les adultes plus jeunes, car elles recourent plus souvent au professionnel le plus proche de chez elles. En outre, leurs recours aux masseurs-kinésithérapeutes se font plus souvent par des visites à domicile.

Lorsqu’elles se rendent à l’hôpital, les personnes âgées de 70 ans ou plus ont, là aussi, des temps d’accès effectifs légèrement plus faibles que les autres adultes, en lien avec une plus forte propension à se rendre à l’établissement le plus proche de chez elles.

- L’indicateur d’APL est disponible pour les professionnels de santé libéraux de premier recours ou en accès direct sur le site. Cliquez ici.

Référence : C. Collin, F. Evain, F. Mikol, C. Minodier, 2012, « Un accès géographique aux soins comparable entre les personnes âgées et les autres adultes », Études et résultats, n°816, Drees, octobre.

Mots-clefs : dépenses de santé, comptes de la santé, accès géographique, soins hospitaliers, soins de ville