Santé, retraite, décès… : un tiers du marché de l’assurance privée couvre des risques sociaux

JPEGEn 2014, les organismes privés d’assurances (mutuelles, sociétés d’assurances et institutions de prévoyance) ont perçu 67 milliards d’euros de cotisations et versé 47 milliards de prestations au titre des risques sociaux, soit presque un tiers de leur activité.

Les risques sociaux sont des événements qui affectent les conditions de vie des ménages en augmentant leurs besoins ou en diminuant leurs revenus, et dont la société a organisé la prise en charge via le système de protection sociale. Ils comprennent la maladie, le handicap, l’accident du travail ou la maladie professionnelle, la vieillesse, la survie, la famille, l’emploi, le logement et la pauvreté ou l’exclusion sociale.

La complémentaire santé représente la majorité de l’activité des organismes d’assurances au titre des risques sociaux (52 % des cotisations collectées), devant l’assurance retraite (20 %). Depuis 2011, les cotisations collectées sur le champ des risques sociaux, notamment pour la couverture vieillesse (retraite et dépendance), sont plus dynamiques que sur l’ensemble du marché de l’assurance. En définitive, les organismes privés d’assurances ont financé 6,6 % des prestations sociales en 2014.

Alexis Montaut (DREES), 2016, « Santé, retraite, décès… : un tiers du marché de l’assurance privée couvre des risques sociaux », Études et Résultats, n°963, Drees, Juin.