Quel temps pour les activités parentales ?

Élisabeth ALGAVA - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

L’enquête Emploi du temps de 1998-1999 permet d’évaluer le temps directement consacré par les parents aux enfants ainsi que celui dévolu aux activités professionnelles et domestiques. Le temps parental est d’autant plus important que les enfants sont jeunes, alors que le temps domestique apparaît surtout lié à la taille de la famille.

Les choses changent lentement : s’occuper des enfants reste une prérogative féminine, plus encore, semble-t-il, que les activités domestiques. Les hommes passent ainsi deux fois moins de temps que les femmes aux activités domestiques, mais trois fois moins à s’occuper exclusivement de leurs enfants.
En y adjoignant le temps professionnel, le total du temps contraint est, en moyenne, à peu près égal pour les deux conjoints. Mais, comme attendu, ces activités allongent la journée des femmes qui travaillent. Les femmes inactives ont, quant à elles, des rythmes d’activité qui dépendent de ceux de leur conjoint et de leurs enfants.
R
eportées sur les jours sans activité professionnelle, les activités parentales et domestiques prennent aussi plus de temps aux femmes qu’aux hommes même lorsqu’ils ne travaillent pas. La différence entre jours de repos et jours d’activité professionnelle est ainsi moins nette pour elles que pour les hommes.
Même actives, les femmes sont, en outre, plus souvent et plus longtemps disponibles que les hommes pour s’adapter au rythme des enfants, en particulier le matin, le soir et le mercredi.

pdf Études et résultats - 162 - Quel temps pour les activités parentales (...) Téléchargement (225 ko)