Les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant en 2011

Proportion d'EAJE selon les principaux diplômes détenus et l'expérience de leurs salariés {GIF}Au début de l’année 2011, les établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) emploient en moyenne onze salariés, correspondant à un taux d’encadrement d’un équivalent temps plein (ETP) pour 3,6 places.

Les salariés d’EAJE ont globalement le même profil que les salariés de l’ensemble du secteur sanitaire et social : huit sur dix sont en CDI ou fonctionnaires, environ un tiers travaillent à temps partiel et leur ancienneté dans la structure qui les emploie est relativement faible, corroborant l’hypothèse d’un turn-over assez important dans ce secteur.

Trois catégories de salariés qualifiés sont majoritairement présentes dans les EAJE : 90 % emploient au moins un éducateur de jeunes enfants (EJE), 87 % au moins un auxiliaire de puériculture et 71 % au moins un titulaire du CAP petite enfance. La moitié des directeurs sont des EJE, et un quart des EAJE ont un directeur occupant le poste par dérogation.

Peu d’EAJE déclarent des postes vacants (9 %), le plus souvent dans les établissements de taille importante. Ces postes vacants ne représentent que 1 % des postes occupés, et concernent principalement des éducateurs de jeunes enfants et des agents de crèche.

Référence : Elodie Albérola et Pauline Jauneau, 2012, « Les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant en 2011 », Études et résultats, n°825, Drees, décembre.

Mots clefs : famille, enfants, assistantes maternelles, crèches, scolarisation, politiques familiales, garde d’enfants, protection maternelle et infantile (PMI).