Les disparités territoriales des consommations de soins de spécialistes et de dentistes : le poids des dépassements

Cette étude est extraite du rapport Comptes nationaux de la santé 2011

Cette étude analyse les écarts de consommation de soins par tête entre les départements, en portant une attention particulière aux dépassements.

En 2009, la dépense annuelle moyenne en soins de ville s’élève à 1 335 euros par personne protégée, dont 196 euros de dépassements. Les dépassements de soins de médecins spécialistes et de chirurgiens-dentistes, comme la dépense reconnue par l’assurance maladie, varient significativement d’un département à l’autre. Ceux-ci sont substantiellement supérieurs à la moyenne dans quatre zones : l’Île-de-France (hors Seine- Saint-Denis), l’Alsace, quelques départements de Rhône-Alpes et les Alpes-Maritimes.

Ces disparités départementales sont en partie imputables aux différences de structure démographique des populations ; elles sont aussi liées à d’autres caractéristiques, notamment au niveau de revenu de la population et à la quantité d’offre de soins locale. Si l’on tient compte des spécificités de chaque département, les écarts de consommations de soins observés se réduisent de moitié pour la dépense reconnue, et d’un peu plus pour les dépassements.

Référence : Audrey Baillot, 2012, « Les disparités territoriales des consommations de soins de spécialistes et de dentistes », Études et résultats, n°812, Drees, septembre.

Mots clefs : dépenses de santé, comptes de la santé, consommation médicale, CSBM (consommation de soins et de biens médicaux), médicaments, disparités territoriales