Les allocataires du RSA fin juin 2013

Les allocataires du RSA fin juin 2013 {GIF}Le revenu de solidarité active (RSA) est entré en vigueur le 1er juin 2009 en France métropolitaine, se substituant au revenu minimum d’insertion (RMI), à l’allocation de parent isolé (API) et à leurs dispositifs d’intéressement. Étendu en septembre 2010 aux jeunes de moins de 25 ans sous condition d’activité antérieure, il est désormais applicable dans tous les départements et dans certaines collectivités d’outre-mer. Au 30 juin 2013, il est versé à 2 229 000 foyers allocataires dans la France entière.

Sous les effets différés du retournement conjoncturel observé à la mi-2011 et de la montée du chômage, tous les indicateurs connaissent une orientation défavorable. Le nombre d’allocataires du RSA croît de 6,9 % de juin 2012 à juin 2013, soit une hausse supérieure à celle des douze mois précédents (+3,1 %). Les effectifs du RSA socle augmentent plus vite que ceux du RSA activité seul, de 8,3 % pendant la même période en France métropolitaine. Les plus âgés et les 24-34 ans sont les plus touchés. Cette tendance traduit notamment la baisse des sorties du dispositif, avec une diminution des transitions du RSA socle vers le RSA activité seul. Enfin, le nombre d’allocataires du RSA jeune diminue de 18 % depuis juin 2011, du fait des conditions d’activité antérieure pour être éligible et de l’ajustement plus rapide de la situation des jeunes à la conjoncture.

Référence : Michèle Lelièvre, Vincent Reduron et Thierry Van Wassenhove, 2014, « Les allocataires du RSA fin juin 2013 », Études et résultats, n°864, Drees, janvier.

Mots-clefs : Pauvreté, exclusion, RSA (revenu de solidarité active), RSA socle, RSA activité, RSA jeune, RMI (revenu minimum d’insertion), API (allocation de parent isolé), minima sociaux, chômage