Les affectations des étudiants en médecine à l’issue des épreuves classantes nationales

Les affectations des étudiants en médecine à l'issue des épreuves classantes nationales {PNG} À l’issue des épreuves classantes nationales (ECN) de 2013, 7 623 étudiants ont été affectés à un poste d’interne. Parmi eux, 7 517 sont entrés pour la première fois en troisième cycle des études médicales. 96,5 % des postes ouverts ont été pourvus, un chiffre très proche de celui de 2012 (96,7 %) et plus élevé que les années précédentes (90 %). Cette hausse s’explique en partie par la réforme adoptée en 2011 visant à réduire le taux d’inadéquation à l’issue des ECN. Seuls 280 postes sont restés vacants en 2013. La médecine générale a notamment pourvu 95 % de ses postes, comme en 2012.

Selon leur classement à l’issue des épreuves, 28 % des étudiants (hors contrats d’engagement de service public) peuvent choisir entre les 30 spécialités offertes, plus de la moitié entre 20 spécialités, et tous entre les 4 spécialités pour lesquelles des postes sont restés vacants : comme en 2012, il s’agit de la médecine générale, de la médecine du travail, de la santé publique et, pour la deuxième année consécutive, de la psychiatrie.

La mobilité géographique continue d’être importante : plus de la moitié des étudiants changent de subdivision de formation à l’entrée en troisième cycle. Les deux tiers d’entre eux le font par choix, puisqu’ils auraient pu sélectionner la même spécialité dans leur subdivision d’origine.

Référence : Marion Bachelet, avec la collaboration du CNG, 2014, « Les affectations des étudiants en médecine à l’issue des épreuves classantes nationales », Études et Résultats, n°894, Drees, Octobre.