La situation sociale vue par les Français : le choc de la crise de 2008 s’estompe

JPEGSelon le Baromètre d’opinion de la DREES de 2016, trois quarts des Français s’estiment en bonne santé mais près de la moitié pense que l’état de santé des Français s’est dégradé. Comme en 2015, huit personnes sur dix considèrent que la société est injuste, et neuf sur dix, que la hausse de la pauvreté et de l’exclusion va se poursuivre.

Toutefois, avec l’éloignement de la crise de 2008, le pessimisme des Français vis-à-vis de l’état de la société française s’atténue. Ce constat diffère cependant selon la situation géographique des enquêtés. À l’inverse des habitants de la périphérie des grands pôles urbains, ceux des centres ont une vision plus positive du niveau de cohésion sociale ou du caractère méritocratique de la société.

Par ailleurs, les Français sont moins favorables à une restriction des prestations sociales aux seuls cotisants et un cinquième souhaite la mise en place d’un revenu universel. Malgré ce soutien aux prestations sociales existantes, huit enquêtés sur dix pensent que de nombreuses personnes ne bénéficient pas des droits ou allocations auxquels elles peuvent prétendre, principalement par manque d’information.

La direction de la publication tient à saluer le travail de l’ensemble des auteurs et contributeurs des mille premiers numéros de la collection Études et Résultats qui vient de fêter ses 18 ans. Ce numéro 1000 illustre la vocation de la DREES, depuis sa création en 1998, d’informer et d’éclairer les politiques publiques sanitaires et sociales.

Référence : Adrien Papuchon et Étienne Perron-Bailly (DREES), 2017, « La situation sociale vue par les Français : le choc de la crise de 2008 s’estompe », Études et Résultats, n°1000, Drees, mars.