L’entrée dans la vie adulte des bacheliers sous l’angle du logement

Le départ du domicile des parents constitue aujourd’hui l’une des principales étapes à franchir en vue de devenir adulte. Les titulaires du baccalauréat sont de moins en moins nombreux à résider chez leurs parents au fil des années qui suivent l’obtention de ce diplôme : 47% habitent chez leurs parents trois ans après, mais sept ans après, ils ne sont plus que 23%.

Si les bacheliers vivent majoritairement dans un logement indépendant dès la quatrième année après le baccalauréat, ceux ayant les revenus les plus faibles et les emplois les moins stables, ainsi que les hommes, mettent plus de temps à y accéder. Les étudiants qui résident dans un logement indépendant trois ans après le baccalauréat bénéficient à 63% d’une allocation logement et à 68% d’une aide de leur famille.

Les trajectoires d’insertion dans la vie adulte sont loin d’être toujours linéaires et l’accès au logement indépendant peut être suivi d’une période de retour chez les parents, notamment pour ceux qui ne sont pas ou plus en couple et ceux qui ne disposent pas de ressources d’un travail régulier.

Référence : Romain Despalins, Thibault de Saint Pol, 2012, « L’entrée dans la vie adulte des bacheliers sous l’angle du logement », Études et résultats, n°813, Drees, octobre.

Mots clefs : Logement des jeunes, niveau d’études, entrée dans la vie adulte