De fortes disparités entre les pensions de retraite des non-salariés

JPEGFin 2012, 3,1-millions de retraités, soit un retraité sur cinq environ, sont d’anciens non-salariés, a- liés aux régimes des agriculteurs, des professions libérales ou des artisans et commerçants. Parmi eux, huit sur dix sont polypensionnés, et un sur deux a effectué plus de la moitié de sa carrière en tant que salarié, principalement au régime général.

Leur pension de droit direct s’élève en moyenne à 1-169-euros par mois, tous régimes confondus, contre 1-282- euros pour l’ensemble des retraités. Les femmes anciennement non-salariées perçoivent une retraite inférieure de moitié (49-%) à celle des hommes non-salariés. Une grande disparité existe dans les montants de pension servis entre les régimes de non-salariés.

En 2014, 7-% des retraités anciens non-salariés sont bénéficiaires, par ailleurs, d’une rente issue d’un contrat de retraite supplémentaire qui leur est spécifiquement destiné. Le montant mensuel de la rente viagère par bénéficiaire est de 150- euros en moyenne pour un contrat « Madelin » et de 90 -euros pour un contrat « -exploitants agricoles - ».

Référence : Hady Senghor et Julie Tréguier (DREES), 2016, « De fortes disparités entre les pensions de retraite des non-salariés », Études et Résultats, n°987, Drees, décembre.