« C’était mieux avant… » : l’opinion des Français sur leur situation par rapport à celle de leurs parents

JPEGSelon le Baromètre d’opinion de la DREES, près de la moitié des Français (46 %) considèrent en 2014 que leur situation globale est moins bonne que celle de leurs parents. Ils n’étaient que 36 % de cet avis en 2004.

Ce sentiment est plus ou moins prononcé selon leur situation sur le marché du travail : en 2014, les chômeurs l’expriment davantage (65 %), ainsi que les actifs en emploi (48 %), contrairement aux retraités et aux étudiants (respectivement 35 % et 39 %).

En outre, près d’un Français sur deux qui estime avoir une situation moins bonne que celle de ses parents pense qu’il peut basculer dans la pauvreté dans les prochaines années. C’est le cas de seulement un quart des personnes qui jugent leur situation identique ou meilleure que celle de leurs parents.

Les personnes qui se sentent déclassées ont également une appréciation de leur situation personnelle bien plus négative que les autres. Toutefois, leur opinion sur le contexte social actuel (état des inégalités et de la pauvreté, coût de la sécurité sociale…) est assez proche de celle des autres personnes enquêtées. Elles jugent aussi souvent que la société française présente un caractère méritocratique.

Étienne Perron-Bailly (DREES), 2016, « « C’était mieux avant… » : l’opinion des Français sur leur situation par rapport à celle de leurs parents », Études et Résultats, n°969, Drees, Juillet.