Attitudes et pratiques des médecins généralistes dans le cadre du suivi de la grossesse

GIFLa participation des médecins généralistes aux suivis de grossesses progresse nettement depuis plusieurs années. Interrogés en 2014-2015 dans le cadre du panel de médecins généralistes libéraux, 84 % des praticiens considèrent que ces suivis font bien partie de leurs missions. Cependant, la part de ceux qui effectuent réellement ces prises en charge est plus faible : 57 % ont reçu au moins une fois par trimestre une patiente lors d’un suivi de la grossesse dans l’année.

Les jeunes praticiens, et plus particulièrement les hommes, sont plus enclins que leurs aînés à suivre les patientes enceintes. Cette tendance pourrait être liée à la plus grande place accordée à la gynécologie-obstétrique dans le cursus universitaire des médecins généralistes.

Les généralistes effectuant des suivis de grossesses déclarent des pratiques très diverses, tant en termes de mise en application de recommandations (notamment vis-à-vis de l’entretien prénatal précoce), que d’utilisation d’outils d’aide au suivi et d’échanges avec les professionnels spécialisés.

Référence : Jean-François Buyck, Françoise Lelièvre, François Tuffreau (ORS Pays de la Loire), Thomas Hérault (URPS-ML Pays de la Loire), Muriel Barlet, Hélène Chaput, Claire Marbot (DREES), Raphaël Andler, Arnaud Gautier, Carmen Kreft-Jais, Viêt Nguyen-Thanh (Santé publique France), 2016, « Attitudes et pratiques des médecins généralistes dans le cadre du suivi de la grossesse », Études et Résultats, n°977, Drees, octobre.