Dépenses de santé et restes à charge des ménages : le modèle de microsimulation Omar

La connaissance de la structure de financement des dépenses de santé au niveau microéconomique et en particulier la distribution des restes à charge entre les individus représente un enjeu important, notamment pour permettre un pilotage plus fin des politiques de santé. Or, faute de données disponibles, jusqu’à présent ces éléments n’étaient connus qu’à un niveau macroéconomique, grâce aux comptes de la santé.

Pour répondre à ce besoin de connaissances (en attendant que des données représentatives soient un jour disponibles), la Drees a construit un Outil de Microsimulation pour l’Analyse des Restes à charge (Omar). Celui-ci permet de simuler au niveau individuel le partage de la dépense entre les trois financeurs : la Sécurité Sociale, l’organisme complémentaire et l’individu. En outre, Omar a désormais été rapproché de l’outil Ines, rendant ainsi possible des études plus larges de la redistribution. Cet article, de nature méthodologique, présente les différentes étapes de construction d’Omar. En fin d’article, une étude de la sensibilité des valeurs simulées à la méthode d’imputation des contrats offre un aperçu des possibilités offertes par ce nouvel outil.

Référence  : R. Lardellier, R. Legal, D. Raynaud,G Vidal, 2012, « Dépenses de santé et restes à charges des ménages : le modèle de microsimulation Omar », Document de travail, Série sources et méthodes, n°34, Drees, août.

Mots-clés  : Omar, Ines, reste à charges, dépenses de santé