L’enquête sur les recours urgents ou non programmés à la médecine générale de ville

Cette enquête s’intéresse à la prise en charge des urgences par les médecins généralistes exerçant dans un cabinet de ville.

Lire aussi : Le panel d’observation des pratiques et des conditions d’exercice en médecine générale

Présentation de l’enquête

Après avoir réalisé une enquête sur la prise en charge des urgences à l’hôpital en 2002 (Enquête auprès des usagers des unités d’accueil des urgences des établissements de santé), la DREES a souhaité en 2004 étudier cet aspect des pratiques médicales pour le versant complémentaire de l’offre de soins : la médecine générale de ville.

L’objectif de cette enquête est de mieux connaître les motifs et circonstances des consultations « urgentes » auprès des médecins généralistes exerçant en ville (en cabinet de ville ou au sein d’une association urgentiste de ville). Elle permet également d’identifier différents aspects de l’urgence (urgence ressentie, urgence médicale, consultation dérangeant l’organisation du médecin, etc.) et d’en évaluer la part dans l’activité globale des médecins généralistes.

Ces questionnements sont apparus dans un contexte d’engorgement des urgences hospitalières, alors que de nombreux acteurs s’interrogeaient sur l’organisation des systèmes de garde, de la permanence des soins, sur la continuité des soins en médecine de ville et notamment en médecine générale, et sur la place de cette dernière dans le système de soins.

Dispositif de l’enquête et mode de collecte

L’enquête a été réalisée en deux temps.

Volet médecins

Le premier volet de l’enquête s’adressait aux médecins. Les généralistes enquêtés étaient invités à remplir un questionnaire Activité et autant de questionnaires Séances que de recours urgents ou non programmés pris en charge (au cours d’une semaine d’activité pour un généraliste exerçant en ville et au cours de 24 heures consécutives de vacations pour les médecins exerçant dans une association urgentiste de ville). Les médecins étaient rémunérés à hauteur de 5 euros pour chaque questionnaire renvoyé.

Volet patients

Le second volet s’adressait aux patients examinés en « urgence » par ces médecins, qui n’ont pas été hospitalisés immédiatement après la séance. Les patients ont donné leur accord écrit pour être éventuellement contactés par téléphone pour répondre à l’enquête. L’entretien téléphonique a duré 20 minutes en moyenne.

La collecte des questionnaires Activité et Séance s’est déroulée du 18 au 25 octobre 2004 auprès des médecins. La collecte des questionnaires Patients a été réalisée du 29 octobre au 25 novembre 2004. Le volet médecins a été réalisé par la Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé (FNORS), le volet patients par l’institut BVA.

Champ de l’enquête

Les médecins interrogés

Les praticiens interrogés dans l’enquête sont des médecins généralistes libéraux sans mode d’exercice particulier exclusif, exerçant dans l’une des 25 régions participant à ce volet de l’enquête, départements d’outre-mer (DOM) compris. Sont notamment inclus : les médecins généralistes exerçant dans des associations urgentistes de ville comme SOS Médecins ou les Urgences médicales de Paris, ainsi que les médecins exerçant dans des maisons médicales.

1 400 médecins ont participé à l’enquête, dont 94 exerçant au sein de SOS Médecins ou des Urgences médicales de Paris.

Les patients interrogés

Les patients interrogés sont issus d’un échantillon des patients de France métropolitaine qui ont été examinés en « urgence » par ces médecins. Plus de 17 000 patients ont été vus dans un cadre urgent ou non programmé et 4 000 d’entre eux ont participé à l’enquête téléphonique.

Les recours urgents : définitions

Les séances de médecine de ville définies comme urgentes (ou par extension comme "non programmées") recouvrent un ensemble de situations volontairement large et reposant sur des approches différenciées.

Sont ainsi inclus dans le champ de l’enquête les consultations ou visites des médecins des associations d’urgentistes et, pour les généralistes exerçant en cabinet de ville :

- les consultations ou visites en dehors des heures habituelles d’ouverture des cabinets, pendant ou en dehors d’une garde ou d’une astreinte ;

- les consultations ou visites pendant les heures habituelles d’ouverture des cabinets et pour lesquelles le patient a répondu « oui » à la question « Aviez-vous besoin de voir un médecin dans la journée ? », quel que soit le motif de sa venue (y compris un renouvellement d’ordonnance, un certificat médical, etc.) et que le médecin considère sa demande comme urgente ou non ;

- les urgences médicales avérées du point de vue professionnel, découvertes au cours de la consultation ou de la visite, ressenties ou non par le patient. Plus de 17 000 recours urgents ou non programmés ont ainsi été collectés par les médecins.

Questionnaires et principaux thèmes abordés

Réalisée en deux volets, l’enquête permet de recueillir des informations sur les pratiques médicales des médecins face à une "urgence" et le contexte du recours du point de vue des patients.

Le questionnaire Activité

Renseigné une seule fois par le médecin, il fournit des indications sur le rapport à l’urgence du médecin, sa sensibilisation au sujet au regard de ses éventuelles expériences en médecine d’urgence, ses formations, l’organisation de son activité pour faire face à des urgences. Ces informations permettent d’étudier les effets de certaines variables (caractéristiques individuelles, professionnelles et liées à l’environnement du médecin) sur les variations des pratiques.

Dans le questionnaire Activité, certaines questions sont spécifiques à l’exercice en cabinet de ville ou au sein d’une association urgentiste. Il comporte donc deux versions : l’une pour les médecins généralistes exerçant en ville et l’autre pour les médecins exerçant dans une association urgentiste de ville.

pdf Enquête sur les recours urgents ou non programmés à la médecine générale de (...) Téléchargement (370.1 ko)
pdf Questionnaire Activité pour les urgentistes de ville Téléchargement (370.6 ko)

Le questionnaire Séance

Rempli pour chaque consultation ou visite « urgente », il décrit les conditions de consultation ou de visite urgente en médecine générale, permet de connaître les diagnostics et conclusions médicales des médecins vis-à-vis des demandes de soins « urgentes » et d’appréhender le contenu des prises en charge et les modes d’orientation des patients.

Le questionnaire Séance comporte également deux versions.

pdf Questionnaire Séance pour les généralistes de ville Téléchargement (387.5 ko)
pdf Questionnaire Séance pour les urgentistes de ville Téléchargement (70.1 ko)

Le questionnaire Patients

Il décrit et quantifie les différents motifs de consultation faisant l’objet d’une prise en charge en urgence en médecine de ville, permet de connaître les caractéristiques des patients recourant en urgence à la médecine générale, précise les circonstances et les trajectoires de recours. Il fournit enfin des éléments d’éclairage sur les raisons qui ont amené les patients à choisir de recourir à la médecine de ville plutôt qu’à la filière hospitalière ainsi que sur leur perception des conditions de prise en charge et des réponses apportées.

pdf Questionnaire Patients Téléchargement (91 ko)

Publications

Études et résultats

— Collet M., Gouyon M., 2007, "Genèse des recours urgents ou non programmés à la médecine générale", Études et résultats, DREES, n° 607, novembre.

— Collet M., Gouyon M., 2008, "Recours urgents ou non programmés à la médecine générale de ville : satisfaction des patients et suites éventuelles", Études et résultats, DREES, n° 625, février.

— Gouyon M., Labarthe G., 2006, "Les recours urgents ou non programmés en médecine générale. Premiers résultats", Études et résultats, DREES, n° 471, mars.

— Gouyon M., 2006, "Les recours aux médecins urgentistes de ville", Études et résultats, DREES, n° 480, avril.

Dossiers Solidarité Santé

— Gouyon M., 2006, "Une typologie des recours urgents ou non programmés à la médecine de ville", in "Les professions de santé et leurs pratiques", Dossiers solidarité santé, DREES, n° 1, janvier-mars.

Documents de travail

— Gouyon M., 2006, "Les urgences en médecine générale",Document de travail, DREES, série Statistiques, n° 94, avril.