L’enquête Délais d’attente

Présentation de l’enquête

La Drees lance une enquête quantitative visant à recueillir des informations sur les délais d’attente en matière d’accès aux soins (généralistes, spécialistes, chirurgiens-dentistes et sages-femmes) et à appréhender la façon dont ils peuvent varier en fonction de la localisation, du type de professionnel consulté et de la pathologie.

Il s’agit d’une enquête très innovante pour la statistique publique car celle-ci a jusqu’à présent abordé les délais d’attente avant tout indirectement, notamment comme une cause de renoncement aux soins, sans les quantifier précisément. Cette enquête a ainsi pour objectif d’alimenter le débat public avec des éléments précis.

Champ de l’enquête

L’enquête est réalisée auprès de volontaires de la cohorte épidémiologique Constances (c’est-à-dire des individus âgés de 18 à 69 ans, affiliés au régime général de la Sécurité Sociale ou à une section locale mutualiste, résidant dans l’un des seize départements couverts par le dispositif fin 2014) ayant été au moins une fois sollicités pour répondre au questionnaire de suivi.

L’enquête poste sur les demandes de consultations suivantes :

  • avec un médecin (généraliste comme spécialiste), en ville (cabinet, maison ou centre de santé, etc.), ou en consultation à l’hôpital ;
  • avec un chirurgien-dentiste, en ville (cabinet, maison ou centre de santé, etc.) ou en consultation à l’hôpital ;
  • avec une sage-femme, en ville (cabinet, maison ou centre de santé, etc.) ou en consultation à l’hôpital.

L’enquête exclut les contacts avec les services hospitaliers en lien avec une demande d’intervention en chirurgie programmée ainsi que les demandes de rendez-vous auprès d’un auxiliaire médical (infirmière, masseur-kinésithérapeute, orthophoniste, orthoptiste, pédicure-podologue, ergothérapeute, diététicien, opticien-lunetier, psychomotricien, …) ou d’un psychologue.

Dispositif de l’enquête et mode de collecte

S’appuyant sur la cohorte Constances de l’Inserm (constances.fr), le terrain de l’enquête débutera en juin 2016 et se déroulera sur une année, en quatre vagues de trois mois chacune. Chacune d’entre-elles interrogera 10 000 personnes environ. L’objectif est de relever « en temps réel », pour chaque prise de contact associée à une demande de rendez-vous, des informations – collectées au moyen de questionnaires papier - sur les thèmes suivants : professionnel consulté, durée entre la date de prise de rendez-vous et la date effective de la consultation (éventuellement échec de la prise de rendez-vous), caractère urgent ou non de la demande de consultation.

Questionnaire et notice


Des débuts prometteurs

La première vague de l’enquête, qui en comptera quatre, s’est déroulée de début juin à fin août 2016. Les résultats sont encourageants puisqu’un mois et demi après la fin de la première vague, 55 % des volontaires interrogés ont répondu.
Actuellement, le terrain de la la deuxième vague se termine et le lancement de la troisième est prévu début décembre 2016. La collecte de la dernière vague débutera en mars 2017.
Les premiers résulats devraient être publiés fin 2017.

Publications