L’enquête auprès des intervenants à domicile (IAD)

Réalisée en 2008, l’enquête IAD s’intéresse aux caractéristiques et aux conditions de travail des personnes qui interviennent au domicile de personnes âgées, handicapeés ou nécessitant de l’aide pour les actes de la vie quotidienne.

Présentation de l’enquête

L’enquête Intervenants à domicile (IAD), conduite d’avril à juillet 2008, répond à un besoin pressant de disposer d’informations qualitatives et quantitatives sur les aides à domicile dispensées aux personnes fragilisées : personnes âgées, mais aussi personnes handicapées ou toute autre personne nécessitant de l’aide dans l’accomplissement de tâches quotidiennes.

Dans un contexte démographique de vieillissement de la population, les politiques d’aide à domicile pour les personnes fragilisées se sont renforcées depuis quelques années : création de l’allocation personnalisée d’autonomie en 2002 (APA) et de la prestation de compensation du handicap en 2005 (PCH), intégration des services d’aide au domicile des personnes âgées ou handicapées dans le champ de l’action sociale et médico-sociale par la loi du 2 janvier 2002, création de l’Agence nationale des services à la personne (ANSP) par la loi du 26 juillet 2005. Ces dispositifs publics visent à favoriser le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes, structurer l’offre de services d’aide à domicile, promouvoir la professionnalisation des intervenants et l’attractivité du secteur et améliorer la coordination des divers intervenants auprès des personnes dépendantes.

Thèmes abordés

L’enquête IAD doit permettre de connaître :

- le profil sociodémographique et les trajectoires professionnelles et de formation des intervenants ;
- les conditions d’exercice de leur métier et la nature précise de leurs interventions, en fonction notamment de la situation de leurs employeurs (niveau de perte d’autonomie, isolement, etc.) et du cadre dans lequel ils interviennent (service prestataire, emploi auprès de particuliers avec ou sans service mandataire) ;
- l’opinion des intervenants sur leur métier, leurs conditions de travail et les difficultés qu’ils peuvent rencontrer dans leur exercice professionnel.

Champ de l’enquête

L’enquête est représentative de l’ensemble des intervenants au domicile des personnes fragilisées de France métropolitaine. Elle a été conduite auprès de 2 600 intervenants à domicile dans 30 départements de France métropolitaine. Ces derniers peuvent être employés par des particuliers, soit directement soit par voie mandataire, ou des salariés relevant d’organismes agréés de services à la personne (OASP).

Protocole de l’enquête

Cibler les intervenants auprès de personnes fragilisées n’est pas chose aisée. Le protocole d’enquête s’est déroulé en plusieurs étapes.

Sélection des intervenants à domicile

Dans les 30 départements sélectionnés, les enquêtés ont été tirés à partir de deux bases de données qui se recouvrent partiellement :
- la première est celle de l’Institut de retraite complémentaire des employés de maison (IRCEM), qui répertorie les intervenants à domicile employés par les particuliers de plus de 70 ans ou bénéficiant d’une exonération au titre de l’APA ;
- la seconde est celle de l’Agence nationale de services à la personne (ANSP), qui recense l’ensemble des organismes agréés de services à la personne (prestataires et mandataires confondus).

Les organismes sélectionnés dans la base de l’ANSP ont été interrogés, pour obtenir les listes d’intervenantes travaillant au moins en partie auprès de personnes fragilisées. 263 organismes ont été interrogés.

pdf Questionnaire des organismes ANSP Téléchargement (42.3 ko)

Questionnaire téléphonique filtre

Les intervenants sélectionnés ont été contactés une première fois par téléphone pour répondre à un court questionnaire. Ces questions filtres ont permis de vérifier que les intervenants à domicile faisaient bien partie du champ de l’enquête, les conditions d’inclusion étant : ne pas avoir interrompu son activité de manière prolongée, exercer au moins partiellement son métier auprès des personnes fragilisées et ne pas travailler 24 heures sur 24 ou presque auprès d’un membre de leur famille.

pdf Questionnaire filtre Téléchargement (101.1 ko)

Les entretiens en face à face

Des entretiens en face à face ont ensuite été réalisés auprès des intervenants retenus. Ces entretiens constituent le cœur de l’enquête. L’interview porte sur le parcours professionnel et la formation de l’intervenant à domicile, puis sur son activité au cours d’une semaine de référence. L’enquête comporte également des questions sur une journée de référence tirée dans la semaine travaillée par les intervenants et sur une des prestations fournies dans la journée ciblée préalablement.

pdf Questionnaire complet Téléchargement (134.2 ko)

Publications

— Marquier R., Nahon S. (coord.), 2012, « Les conditions de travail des aides à domicile », Dossier Solidarité Santé n°30, Drees, juillet.

— Marquier R., 2010, "Les intervenantes au domicile des personnes fragilisées en 2008", DREES, Etudes et résultats, n°728, juin

— Marquier R., 2010, "Les activités des aides à domicile en 2008", DREES, Etudes et résultats, n°741, octobre

— Marquier R., 2010, "Echantillonnage, apurements et redressement de la non réponse dans l’enquête IAD", DREES, Document de travail, série "Sources et Méthodes", n°11, juin