L’enquête nationale périnatale

L’enquête nationale périnatale permet de suivre l’évolution de la santé périnatale, des pratiques médicales tout au long de la grossesse et de l’accouchement.

- Lire aussi : « le recueil des certificats de santé aux 8e jour, 9e mois et 24e mois »

JPEG

Objectifs de l’enquête

L’enquête nationale périnatale 2016 succède aux quatre précédentes enquêtes nationales périnatales de 1995, 1998, 2003 et 2010. Réaliser une enquête nationale périnatale à intervalle régulier répond au besoin de disposer de données fiables pour suivre l’évolution de la santé des mères et des nouveau-nés, du suivi prénatal, des pratiques médicales pendant l’accouchement et des facteurs de risque périnatals.

Ce faisant, ces enquêtes doivent permettre d’évaluer les résultats de mesures publiques ou l’impact de recommandations émises par les agences sanitaires ou les associations de professionnels de santé.

Les enquêtes nationales périnatales permettent également d’établir des comparaisons internationales, notamment dans le cadre du projet européen EURO-PERISTAT, et de comparer les résultats nationaux à des données départementales ou régionales provenant d’autres sources.

Le recueil porte sur des questions identiques d’une enquête à l’autre pour permettre de suivre l’évolution de la situation périnatale. Par ailleurs des questions spécifiques sont posées en fonction des besoins d’information propres à chaque période. L’enquête de 2016 s’intéresse plus particulièrement aux femmes en situation de précarité et à la prévention des facteurs de risque pendant la grossesse (vaccinations, consommation d’alcool et de tabac, entretien prénatal précoce…). Elle se penche également sur les grossesses à bas risque et sur la prise en compte des souhaits des femmes quant au déroulement de leur accouchement.

L’enquête est coordonnée à l’échelon national par le ministère en charge de la santé, représenté par la DREES, la direction générale de la santé (DGS) et la direction générale de l’offre de soins (DGOS), l’Institut national de Veille sanitaire, et l’équipe de recherche EPOPé de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM).
Lien : http://www.epopé-inserm.fr/grandes-enquetes/enquetes-nationales-perinatales

Les premiers résultats de cette nouvelle édition de l’Enquête Nationale Périnatale seront diffusés par la DREES (direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) et l’Inserm à la fin de l’année 2017.

Champ de l’enquête

L’enquête nationale périnatale 2016 concerne toutes les naissances ayant lieu pendant la semaine du 14 au 20 mars 2016. Elle est représentative des naissances au niveau national. La collecte d’informations se déroule dans toutes les maternités publiques et privées de l’ensemble du territoire français, départements outre-mer (DOM) compris, ainsi que dans les maisons de naissances dans lesquelles auront lieu des accouchements en mars 2016.

Sont inclus sur l’équivalent d’une semaine tous les enfants nés vivants, les mort-nés et les interruptions médicales de grossesse (IMG), si la naissance ou l’issue de la grossesse a eu lieu à au moins 22 semaines d’aménorrhée ou si l’enfant pesait au moins 500 grammes à la naissance. L’événement observé étant la naissance, un questionnaire est rempli pour chaque enfant en cas de jumeaux, triplés ou plus.

Modalités du recueil et questionnaires

La collecte est réalisée sur des questionnaires papier par des sages-femmes et s’articule en plusieurs phases :

  • Pour chaque service : un questionnaire permet de recueillir des informations sur l’activité et l’organisation de chaque maternité, et notamment sur les conditions de la prise en charge médicale.
    pdf Questionnaire Établissements Téléchargement (570.2 ko)
  • Pour chaque naissance : un questionnaire divisé en deux parties.

— Dans la première, les questions sont adressées directement à la femme ayant accouché et portent sur sa situation sociodémographique, des comportements de santé, le suivi de la grossesse et l’accouchement.

— Dans la seconde partie du questionnaire, des données sont recueillies à partir du dossier médical de la femme, concernant ses antécédents médicaux, les pathologies infectieuses durant la grossesse ainsi que les autres pathologies et complications éventuelles, le déroulement de l’accouchement et l’état de santé de l’enfant à la naissance.

pdf Questionnaire Naissances Téléchargement (682.8 ko)


  • Un auto questionnaire court est également rempli par la femme pour recueillir des informations plus sensibles, par exemple sur sa consommation d’alcool.
    pdf Auto questionnaire Téléchargement (697.3 ko)

Pour en savoir plus sur l’enquête nationale périnatale précédente :

Rapports

— Vilain A (2011) « Les maternités en 2010 et leur évolution depuis 2003 », DREES, juillet

— Blondel B., Kermarrec M. (2010), « Les naissances en 2010 et leur évolution en 2003 », INSERM-U.953, mai

Etudes et résultats

— Bureau Etat de santé, 2011, « Les maternités en 2010, Premiers résultats de l’enquête nationale périnatale », Études et résultats, n° 776, DREES, 2011.

— Vilain, A., 2011, « La situation périnatale en France en 2010, Premiers résultats de l’enquête nationale périnatale », Études et résultats, n° 775, DREES.

— Scheidegger S., Vilain A., 2007, « Disparités sociales et surveillance de grossesse », Études et résultats, n° 552, janvier.

— Vilain A., Peretti C., Herbet J.-B., Blondel B., 2005, « La situation périnatale en France en 2003. Premiers résultats de l’enquête nationale périnatale », Études et résultats, n° 383, mars.

— Coulm B, Blondel B. « Grossesses à bas risque : interventions obstétricales selon les caractéristiques de la maternité en 2010 ». Etudes et Résultats 2014, 897.

Contacts

Responsables de l’enquête :

  • Béatrice Blondel, responsable scientifique de l’enquête à l’INSERM
  • Bénédicte Coulm, coordinatrice nationale de l’Enquête nationale périnatale à l’INSERM
  • Annick Vilain, bureau État de santé de la population de la DREES

En savoir plus sur la périnatalité

- Site officiel de la périnatalité